-->

mercredi 6 avril 2016

Soirée anniversaire de Cioran, à L'Ambassade de Roumanie

C'est aujourd'hui à 19h, que l'Institut Roumain et l'Ambassade de Roumanie organise une soirée en l'honneur de l'anniversaire du célèbre écrivain roumain. Mort en 1995, Cioran aurait eu cent cinq ans le 8 avril !



C'est l'occasion de se replonger dans son oeuvre publiée aux éditions de L'Herne :





mardi 22 mars 2016

"L’amour, le fanatisme, aveuglent sa jeunesse ; il sera furieux par excès de faiblesse" #Voltaire

"Que dis-je ?
En ces murs même une troupe égarée, des poisons de l’erreur avec zèle enivrée,
de ses miracles faux soutient l’illusion, répand le fanatisme et la sédition, appelle son armée,
et croit qu’un dieu terrible l’inspire, le conduit, et le rend invincible.

Tous nos vrais citoyens avec vous sont unis ; mais les meilleurs conseils sont-ils toujours suivis ?
L’amour des nouveautés, le faux zèle, la crainte, de la Mecque alarmée ont désolé l’enceinte ;
et ce peuple, en tout temps chargé de vos bienfaits, crie encore à son père, et demande la paix."




Le fanatisme ou Mahomet le Prophète
Voltaire
Carnets de L'Herne
978 285 197 300 9
7,50€



mardi 8 mars 2016

Journée de la femme à L'Herne !




Simone de Beauvoir
Cahier n°100 - Beauvoir
Dirigé par Eliane Lecarme-Tabone et Jean-Louis Jeannelle
400 pages
4 pages de cahier iconographique
39€
978 285 197 170 8

Colette
Cahier n° 97 - Colette
Dirité par Gérard Bonal et Frédéric Maget
336 pages
12 pages de cahier iconographique
39€
978 285 197 165 4

Marguerite Duras
Cahier n° 86 - Marguerite Duras
Dirigé par Bernard Alazet et Christiane Blot-Labarrère
Assistés d'André Z. Labarrère
380 pages
8 pages de cahier iconographique
39€
978 285 197 149 4

Simone Weil
Cahier n° 105 - Simone Weil
Dirigé par Emmanuel Gabellieri et François L'Yvonnet
408 pages
14 pages de cahier iconographique
39€
978 285 197 174 6

jeudi 11 février 2016

Saint Valentin 2016 !

Il semblerait que ce soit bientôt la Saint Valentin...
Célébrez cette fête avec L'Herne et humour !


La femme abandonnée
Honoré de Balzac
96 pages - 7€ - En vente ici

La paix du ménage
Honoré de Balzac
88 pages - 7€ - En vente ici

Les cocus
Charles Fourier
88 pages - 9,50€ - En vente ici

Physique de l'amour
Remy de Gourmont
160 pages - 7,50€ - En vente ici

Un cas de divorce
Guy de Maupassant
80 pages - 9,50€ - En vente ici

L'amour sur un plateau (de cinéma)
Éric Neuhoff
124 pages - 14€ - En vente ici

Essai sur les femmes
Arthur Schopenhauer
64 pages - 8,50€ - En vente ici

Un amour de jeunesse
Anthony Trollope
80 pages - 9,50€ - En vente ici

RDV le 16 mars ! Venez nombreux !!








"En mars, quand les glaçons s’égouttaient des toits, nous entendions déjà le galop du printemps. Nous laissions les perce-neige dans les bois. Nous attendions jusqu’en mai, la cueillette des fraises.
Les pics martelaient déjà les arbres. Il pleuvait souvent. Les pluies étaient douces, leurs eaux un genre de velours.
Elles étaient d’égale durée, un jour entier, deux jours, une semaine. Un vent soufflait, les nuages restaient immobiles, fixes comme des astres dans le ciel. C’était une pluie méthodique, réfléchie. Les chemins s’ameublissaient. Le marais gagnait les bois, les grenouilles nageaient dans la futaie. Les roues aux chariots des paysans cessaient de grincer. Toutes les voitures étaient comme posées sur des pneus. Les sabots des chevaux se taisaient. Tous ôtaient leurs bottes, les jetaient sur leur dos et pataugeaient nus pieds.
L’éclaircie venait du jour au lendemain.
La pluie cessait un beau matin. Le soleil revenait, comme rentré de vacances.
Ce jour-là, nous l’avions attendu. Ce jour-là, les fraises devaient être mûres."

***

"Or Vienne n’avait rien d’un village. Vienne était la ville dont l’Empereur, dans sa voiture ou perché sur sa monture, empruntait les mille, que dis-je, dix mille rues. En plein cœur de la ville de Vienne se trouvait le palais de l’Empereur, tout d’or, de marbres et de brillants. Devant ce palais se tenaient les gardes du corps, revêtus d’or et de fer. La garde rapprochée était mille fois plus nombreuse que la gendarmerie. L’Empereur roulait ou chevauchait au milieu de ses ministres.
Et les ministres avaient mille fois plus d’intelligence que tous les bourgmestres réunis.
Vienne était un autre monde.
Un tourneur à Vienne était plus qu’un docteur dans une petite ville nichée à la frontière russe.
Je crois pouvoir dire que ce fut une joie effrayante qui à cet instant s’empara de Mendel."

Traduction par Alexis Tautou








Paris, Paris, Paris...




Colette a vingt ans lorsqu’elle découvre Paris. Elle l’aimera profondément. Ses premières adresses sont pour l’essentiel choisies par ses maris, ses amants, ses maîtresses. Puis elle en appréciera de multiples charmes. « j’y trouvai, l’une après l’autre, tant de provinces », avec une tendresse durable pour  le Palais-Royal et une attention particulière pour les petites marchandes d’oubli, qui « pêchaient à même le flot des passants de midi » sans maquillage outrancier, se reposant d’une jambe sur l’autre  « comme les chevaux qui passent leur vie sous le harnais ». Il en était une qui eût  pu prétendre pourtant à l’honorariat :   « Soixante-seize ans, une charpente indestructible, les pieds lourds, mais la taille encore droite, le teint d’un vieux vigneron, une paire d’yeux couleur de saphir très foncé, inoubliables, resplendissants, un sourire errant qui n’avait pas d’âge, et ne s’adressait à personne … »

Retrouvez l'article de Marc Emile Baronheid ici !

*****
***
*

Les éditions de L’Herne (connues pour ses fameux Cahiers) ont eu la bonne idée de rééditer quatre livres sur Paris dus à des signatures prestigieuses. Paris, je t’aime!, clame la Bourguignonne Colette qui, en 1926, emménage au Palais Royal (alors fréquenté par les prostituées) dans un entresol exigu et bruyant qui devient un «village dans le village» avec ses codes, ses règles et ses interdits, comme l’écrit Frédéric Maget dans sa préface. Dans ce recueil, l’auteure de Chéri revient sur son enfance, sa découverte de Paris, la vie de son quartier, etc. Sous le titre Paris, sont réunis treize textes de J.-K. Huysmans, représentant du mouvement décadent avec A rebours. Il parle du «charme» du Jardin du Luxembourg, des gouvernantes anglaises qui se retrouvent tous les matins au Parc Monceau, d’un bal à Grenelle où les militaires et les dames ne payent pas, des buveurs attablés sur le trottoir du boulevard du Montparnasse ou d’une «vieille hommasse», vendeuse de petit noir à des marins. Sont également réédités Paris, capitale du XXe siècle de Walter Benjamin qui parle notamment de la construction des passages, singularité parisienne dans laquelle «Fourrier a reconnu le canon architectonique du phalanstère», ainsi que Mes apprentissages à Paris où Casanova rend compte d’un temps prérévolutionnaire.

Retrouvez l'article de Michel Paquot ici !

*****
***
*

Joris-Karl Huysmans fréquente et raconte le jardin du Luxembourg, le parc Monceau, le boulevard Montparnasse, un gentil bal à Grenelle, de petits coins où les servantes plument des dindons.
Dans le dernier quart du 19e siècle, il hume Paris avec gourmandise et le raconte avec panache. Ses chroniques se déploient en jaillissements colorés et fulgurants, d’une puissance allusive que l’on peinerait à retrouver, aujourd’hui, dans ces pages où, croient les rapporteurs, le choc des photos dispense de la féérie des mots. Votre réveillon sera-t-il à la mesure de celui-ci,  où «  la table plie sous le faix des victuailles et des buveries. Taïaut ! taïaut ! en chasse des fines bouteilles et des succulentes venaisons ! Qu’on vide les carafes à vins, qu’on morde à belles dents dans les chairs parfumées des truffes, qu’on arrose les gargamelles assoiffées avec le sang des vins, qu’on fasse sonner le doux carillon des mâchoires ! Taïaut ! taïaut ! Que le casque d’or des champagnes rosés saute et jette au plafond des chambres ses folies et ses mousses ! taïaut les baisers, taïaut ! » ?

Retrouvez l'article de Marc Emile Baronheid ici !

*****
***
*









mardi 26 janvier 2016

La plateforme digitale Postmodern.im vient d'être lancée !

« Chaque jour des moments extraordinaires dans vos boites de réception »

Il s'agit d'un média novateur qui propose des séries de contenus divers avec un abonnement gratuit.
L'Herne fait partie de la liste d'heureux élus pour ce lancement et commence sa série
"Voyage dans la littérature du XX° siècle"
avec Louis-Ferdinand Céline.
Rendez-vous sur leur site et bonne lecture !

Postmodern c'est :

Une variété de séries auxquelles s'abonner (à recevoir par mail, Facebook, Twitter)
Une rencontre deux fois par mois avec l'univers d'un auteur fondateur de la littérature et de la pensée moderne
Des portraits, analyses, extraits, inédits pour découvrir avec passion une œuvre...







Colette, toujours !

Acquise fin 2011, la maison natale de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye – Yonne –
est en cours de rénovation.
Elle ouvrira ses portes à partir du mois d'avril 2016.
Pour plus d'informations, rendez-vous ici !


Une bonne occasion de (re)lire tous nos jolis ouvrages, pour la plupart illustrés, de Colette.
Belles lectures à toutes et à tous !


Cahier de L'Herne n°97, Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Cadeaux de Noël, Colette
J'aime être gourmande, Colette
Le second métier de l'écrivain, Colette
Paris, je t'aime ! Colette
Un bien grand amour (Lettres à Musidora), Colette
Une parisienne pendant la grande guerre, Colette

vendredi 22 janvier 2016

Suivez notre directeur de Cahier Roché @ France Culture !

Au programme de Ping Pong la réincarnation de Jules et Jim avec Camélia Jordana, chanteuse et comédienne et Félix Moati, comédien, invités du Festival de littérature « Le goût des autres » » du 21 au 24 janvier au Havre sur le thème : "alter ego : une littérature de l'amitié. ils proposeront en clôture un hommage à l'amitié à mort avec une lecture musicale de Jules et Jim de Henry-Pierre Roché.

A leurs côtés Xavier Rockenstrocly, président de l’association Jules et Jim et co-auteur des cahiers de l’Herne « Roché » auteur du roman Jules et Jim publié en 1953 et adapté en 1962 par François Truffaut.




Pour écouter l'émission, c'est ici !