-->

mardi 27 décembre 2011

Jérôme Garcin préconise les recettes de Colette publiées dans le Carnet 'J'aime être gourmande"


Galette aux pommes de terre, caneton aux navets et «café au lait de concierge», tels sont certains des plats préconisés par nos plus grands écrivains. À table !

Lire la suite de l'article



J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

vendredi 23 décembre 2011

Le Cahier Colette, coup de cœur d'Olivia Lamberterie dans le "Elle' du 23 décembre 2011



Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

mercredi 21 décembre 2011

"La Libre Belgique" recense la Cahier Colette



Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

"Point de vue" recense le Cahier Colette


Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

lundi 19 décembre 2011

Le blog "Mes imaginaires " recense "Compte à rebours" de Raoul de Warren

Avec «Compte à rebours», je découvre Raoul de Warren (1905-1992) que L’Herne publie pourtant depuis les années 80. Après lecture de cet opus quelque peu suranné, j’ai trouvé de précieux renseignements sur cet auteur dans l’indispensable «Dictionnaire des littératures policières» (Joseph K., 2003). Raoul de Warren a vécu dans le Loir-et-Cher et fut contacté à la fin des années 1940 par les éditions Bordas « soucieuse de mettre sur le marché une collection de livres pour campeurs » parce qu’il était alors propriétaire d’un terrain de camping dans ce département (illustration des mille et un chemins possibles pour devenir écrivain…). Débuta alors une grande carrière d’auteur de romans policiers occultistes et certains le tenaient pour le Gustav Meyrink français.
Par Sandrine Brugot Maillard
Lire la suite du billet

Compte à rebours, Raoul de Warren
Coll. Romans
288 pages - 15 €

vendredi 9 décembre 2011

jeudi 8 décembre 2011

"La Vie" recense "Le Cahier Colette"



Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

mercredi 7 décembre 2011

"Paris Match" recense la correspondance entre Armel Guerne et Emil Cioran


Lettres 1961-1978, E.M. Cioran et Armel Guerne
Préface et annotations de Vincent Piednoir
Coll. Essais et Philosophie
296 pages - 19 €
Publié avec le soutien de la Fondation La Poste

lundi 5 décembre 2011

Canal Académie consacre une émission autour du Cahier Entretien autour du Cahier Maurras. Entretine avec Arnaud Teyssier par Damien Le Guay.

Maurras : pourquoi a-t-il pu être considéré comme maître à penser ?

Les Éditions de l’Herne publie un Cahier Maurras : Entretien avec l’historien des idées Arnaud Teyssier par Damien Le Guay
Avec la publication d’un Cahier de l’Herne sur Charles Maurras, l’occasion nous est donné d’évoquer la figure de celui qui fut en son temps un maître à penser – et ce pour plusieurs générations. Il fut une figure de référence de l’intelligentsia avant la seconde guerre mondiale, comme Jean-Paul Sartre le sera après celle-ci. Signalons aussi qu’il fut élu à l’Académie française le 9 juin 1938, reçu le 8 juin 1939 et radié de la même Académie en 1945.


Écouter l'émission

Cahier Maurras, dirigé par Stéphane Giocanti et Axel Tisserand
Coll. Cahiers
392 pages - 39€

Le blog italien "Books" salue le Cahier Colette

C’è chi ne ha fatto indigestione dei suoi romanzi sdolcinati, di quegli scritti che in Francia vengono chiamati evocativamente “à l’eau de rose”, un’acqua di rosa che però non fa eco all’approssimazione insita nell’espressione italiana, quanto piuttosto al letterale collegamento con quell’eau de toilette, alla rosa appunto, che faceva bella mostra di sé nei beauty delle “signorine per bene”. Simbolo di una letteratura scritta da una donna per le donne insomma, o almeno così si crede. Perché in realtà i libri della scrittrice Sidonie-Gabrielle Colette, conosciuta semplicemente come Colette, sono più che “raccontini” di una “bonne dame du Palais-Royal”, ma sul loro apprezzamento ha pesato a lungo il marchio scontato della “letteratura di genere”.

Lire la suite de l'article

Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

vendredi 25 novembre 2011

"Le Figaro Magazine" recense "Le Cahier Maurras"


Cahier Maurras, dirigé par Stéphane Giocanti et Axel Tisserand
Coll. Cahiers
392 pages - 39€

"Livre Hebdo" recense "Du suicide" de Léon Tolstoï


Du suicide, Léon Tolstoï
Traduit du russe par Bernard Kreise
Coll. Carnet
9,50 € - 80 pages

Samedi 26 novembre : Conférence, débat, projection et lectures autour de la l'"Histoire de la folie" de Michel Foucault à l'Institut Suédois à paris

L’histoire de la folie à l’âge classique : 50 ans
26.11.2011
16:00 – 20:00

À L’INSTITUT SUÉDOIS

Conférence, débat, projection et lectures. À l’occasion de la parution d’Un succès philosophique. L’histoire de la folie de Michel Foucault (PUC/IMEC) et de Le Beau danger (Éditions de l’EHESS), l’Institut suédois et le Centre Michel Foucault organisent un après-midi autour de L’histoire de la folie à l’âge classique, commencé alors que Michel Foucault était lecteur à l’université d’Uppsala, en Suède, et publié en 1961.
Un livre, désormais classique, qui n’a pas cessé d’être au cœur de toutes les réflexions historiques et médicales autour du phénomène de la folie. Cette rencontre permettra d’entendre des témoins du séjour suédois de Foucault, de questionner le rapport du philosophe au cinéma, de réécouter Foucault nous parler de sa manière d’écrire et de se replonger dans cette histoire de la folie qu’on enferme, du Moyen-Age au 19e siècle. Avec les chercheurs Philippe Artières et Jean-François Bert, le cinéaste suédois Eric M. Nilsson, l’historien Antoine de Baecque, les philosophes Dork Zabunyan, Patrice Maniglier et Frédéric Gros.

En collaboration avec les Presses Universitaires de Caen, l’IMEC et les Éditions de l’EHESS.


Programme détaillé :


16:00
Introduction
Lecture 1 : Extrait de la préface de Michel Foucault à l'Histoire de la folie.
Table ronde 1 : Michel Foucault en Suède.
Avec : Eric M. Nilsson, Kristina Miquel (sous réserve), Daniel Defert, Philippe Artières.

Pause

17:30
Lecture 2 : Extrait du Beau danger (EHESS).
Table ronde 2 : Michel Foucault et le cinéma.
Avec : Dork Zabunyan, Patrice Maniglier, Antoine de Baecque et Mathieu Potte Bonneville.

Pause

19:00
Conférence : Frédéric Gros « Folie et langage ».

Projection dans la salle Christina au 1er étage de deux films d’Eric M. Nilsson : À l’ombre et Trois traducteurs sur TomasTranströmer.

Informations :
Institut Suédois
Hôtel de Marle
11 rue Payenne
75003 Paris

Entrée libre, inscription : institutsuedois@si.se


Cahier Foucault
Dirigé par Philippe Artières, Jean-François Bert, Frédéric Gros et Judith Revel
39€ - 416 pages

jeudi 24 novembre 2011

"Le Nouvel Observateur" recense le Cahier Colette


Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

mardi 22 novembre 2011

"La Gazette de Nîmes" recense "J'aime être gourmande" de Colette




Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

"BSC News" recense le Cahier Colette et "J'aime être gourmande" de Colette

Un Cahier de L’Herne n’est jamais une entreprise anodine. Non plus une déambulation dans les sentiers battus. Plutôt une immersion réfléchie et exigeante, dans un univers réputé, balisé en long et en large mais qui réserve encore des surprises ou recèle des territoires arpentés de manière aléatoire.
Ainsi Colette, appelée en 1944 par Cocteau « plus gros mensonge de l’époque »ou encore « vieille danseuse nue du Lesbos Palace », avant que le même proclame solennellement, onze années plus tard, dans son discours de réception de l’auteure à l’Académie de Belgique « Jamais nous ne laverons assez Madame Colette de cette fausse bonhomie dont la légende l’affuble ». Cocteau en Frégoli, ce n’est pas une révélation. L’institution fut plus retorse avec celle qui lançait avec conviction « je veux faire ce que je veux ». On lui a tenu rigueur de bâtir une œuvre à l’écart des grands mouvements littéraires et idéologiques de la première moitié du XXe siècle.
Dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget, ce volume regroupe 35 contributions, des textes, des lettres, des conférences inédites de Colette, des repères biographiques et un cahier iconographique : du lourd aérien résolu à démontrer l’heureuse singularité d’une œuvre.

Marc-Émile Baronheid

Lire la suite de l'article


Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50 €

vendredi 18 novembre 2011

"Le Figaro Madame" recense "J'aime être gourmande" de Colette


J'aime être gourmande, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
88 pages - 9,50 €

Nadia Agsous rend hommage à Colette et au Cahier de L'Herne sur le site "Oulala.net"

La mère et le père en héritage !
C’est un cahier de plus de 335 pages que les éditions de l’Herne consacrent à Colette ((1873/1954), la grande romancière française décrite par J.M.G le Clézio comme l’écrivain matériel -qui - appréhende le monde à l’aide de ses sens. Femme à part ; hors normes ; première écrivaine à avoir traité dans son œuvre l’homme comme un objet ; à contre courant des mouvements littéraires et idéologiques dominants de la première moitié du XXe siècle ; libre : je veux faire ce que je veux clamait-elle haut et fort ; libérée des carcans conventionnels et moralistes, Colette refusait la définition et l’interprétation normatives des genres. Parlait de son hermaphrodisme mental et de son brin de virilité. Questionnait les représentations binaires masculin/féminin. Explorait les sexualités des hommes et des femmes pour les détourner, les inverser, les théoriser et proposer une vision alternative de la question des genres. Et bien que Colette avait plutôt tendance à exprimer des positions de nature provocatrice à l’égard du féminisme naissant, en général, et de la question du droit de vote des femmes (1), en particulier, il n’en demeure pas moins que cette femme qui a influencé Simone de Beauvoir dans la rédaction du Deuxième sexe, préconisait un féminisme au quotidien. Colette était une femme aux talents versatiles et à la personnalité contestée et décriée.

Lire la suite de l'article

Cahier Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers de L'Herne
336 pages - 39 €

jeudi 17 novembre 2011

"Le Service Littéraire" recense "Comment on meurt" de Zola


Comment on meurt, Émile Zola
Introduction de François L'Yvonnet
Coll. Carnets
80 pages - 9,50 €

"Le Service littéraire" recense "La bonne mort" de Charles Maurras


La Bonne mort, Charles Maurras
Préface de Boris Cyrulnik
Introduction de Nicole Maurras
Coll. Carnets
88 pages - 9,50 €

"Le Point" recense le Cahier Maurras


Cahier Maurras, dirigé par Stéphane Giocanti et Axel Tisserand
Coll. Cahiers de L'Herne
392 pages - 39 euros

La Bonne mort, Charles Maurras
Préface de Boris Cyrulnik et introduction de Nicole Maurras
Coll. Carnets
88 pages - 9,50

jeudi 10 novembre 2011

lundi 7 novembre 2011

Le quotidien suisse "Le Temps" recense le Cahier Colette

Colette, dirigé par Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €

J'aime être gourmande
, Colette
Présentation de Gérard Bonal et Frédéric Maget
Introduction de Guy Martin
Coll. Carnets
104 pages - 9,50€

"Le Littéraire.com" recense les Carnets Trollope

Ces deux nouvelles de Trollope, éditées chacune sous l’aspect d’un joli livre de poche,
réservent au lecteur plusieurs surprises. La première : le romancier fameux pour ses vastes
fresques sur l’Angleterre victorienne raconte, ici, des histoires situées en France. La seconde :
nettement moins satirique que d’habitude, surtout dans Un amour de jeunesse, son écriture
peut faire penser à celle de Maupassant. La troisième : les nouvelles révèlent un Trollope porté
sur l’émouvant, plutôt que féroce comme on était accoutumé de le croire...

Lire l'article

Un amour de jeunesse, Anthony Trollope
Traduit de l'anglais par Béatrice Vierne
Coll. Carnets
80 pages - 9,50 €








Le château du prince de Polignac, Anthony Trollope
Traduit de l'anglais par Béatrice Vierne
Coll. Carnets
80 pages - 9,50 €

vendredi 4 novembre 2011

Beigbeder recense "Le Cahier Colette" pour "Le Figaro magazine"


Cahier Colette, dir. Gérard Bonal et Frédéric Maget
Coll. Cahiers
336 pages - 39 €

Gérard Leclerc recense le "Cahier Maurras" pour "L'Action Française"

Il serait assez ridicule de parler pour Maurras de consécration pour avoir l’honneur de figurer désormais au catalogue prestigieux des Cahiers de l’Herne. L’oeuvre de l’écrivain n’est-elle pas un monument de la littérature française, reconnu comme tel par les plus grands ?


Verlaine, m’a-ton dit, avait déjà eu l’occasion de saluer son tout jeune confrère. Plus tard, Proust sera dithyrambique, lui l’abonné de l’Action française, et Albert Thibaudet, peut-être le plus grand critique de la IIIe République, non content de lui consacrer un ouvrage, ne cessera de le citer et de le commenter dans la N. R. F. plus qu’aucun autre, à l’exception de Barrès. Seulement voilà, avec la catastrophe de la Seconde Guerre mondiale et son obstination vichyste, l’auteur de l’Avenir de l’intelligence est devenu un des grands maudits de l’Histoire. On peut rééditer les romans de Céline, en dépit de la folie perverse de l’auteur des pamphlets (d’ailleurs dénoncée par l’antisémite de Martigues), les livres de Maurras les plus imposants dorment à l’abri des bibliothèques. C’est à ce point, qu’un Antoine Compagnon, spécialiste universitaire incontestable des penseurs contre-révolutionnaires a révélé qu’il lui avait fallu très longtemps pour accéder aux textes majeurs, notamment les tout premiers où s’est affirmée l’impressionnante singularité maurrassienne…

Lire la suite de l'article


Cahier Maurras, dir. Stéphane Giocanti et Axel Tisserand

Coll. Cahiers

392 pages - 39 €